Article – Le Bazar du Caire – Denis Allaire

« Le Bazar du Caire ». texte et photos : Denis Allaire

 L’idée :

La scène se passe au Caire. Un égyptien essaie de vendre des trucs à deux soldats britanniques. L’idée m’est venue en lisant la série de livres « Time Life » sur la Deuxième Guerre mondiale.

J’ai décidé de représenter la scène sur un mur où l’on pourrait voir de face l’emplacement de l’arche avec ses tablettes et tout le bazar. J’ai donc entrepris de faire des recherches sur l’architecture du Moyen-Orient. Cette scène pourrait se faire dans n’importe quel pays du monde musulman. Un livre aux éditions Atlas trouvé dans une bibliothèque publique m’a beaucoup aidé. Il traitait des bazars de Kaboul en Afghanistan dans les années 80, mais le rythme de vie de certaines régions du Moyen-Orient a très peu changé depuis 50 ans. Donc, tout est possible.

Le mur est fait en argile. Il est facile de s’en procurer chez les marchands de matériel d’artiste. Le coût est d’environ sept dollars pour cinq livres. J’ai choisi ce matériel parce qu’il se travaille bien et que l’on peut le sculpter comme on le veut. Une fois sec, il a déjà la texture de la pierre ou d’un revêtement à base de terre ou de plâtre. J’ai aplati une bonne quantité d’argile comme on le fait avec une pâte à tarte. à noter que l’argile rétrécit en séchant, donc il faut prévoir de créer la pièce un peu plus grande. On peut faire sécher l’argile à l’air libre ou au four à basse température, à environ 150-200° F.

Le haut du mur et le contour de l’arche sont faits en Milliput (le gris), sauf pour le motif au-dessus de l’arche qui est un accessoire d’artisanat pour faire des colliers. Les deux poutres en bois ainsi que les tablettes sont en balsa. Le tapis est fait en Milliput et il a été peint une fois sur place.

Pour ce qui est des figurines, l’égyptien est une création faite à partir de trombones à la manière de Bill Horan et je l’ai habillé de milliput avec une tête Hornet. Je lui ai ajouté le fez et une barbiche en Milliput. Les deux Britanniques sont des figurines de Dragon et Tamiya comportant plusieurs transformations et avec des têtes Hornet. La peau des figurines est peinte à l’huile tandis que les vêtements et tout le reste de la vignette sont peints à l’émail de type Humbrol. Les accessoires du bazar sont tirés de la gamme des pièces Historex, Verlinden et Custom Dioramics.

Conclusion :

Il est intéressant de souligner que ce projet n’exige pas de crever son budget. à peu de frais et avec de l’imagination , on peut faire de belles réalisations. Celle-ci a été complétée avec beaucoup de patience, d’essais, d’erreurs… et malheureusement, avec quelques cheveux en moins.

Dioramas - Caire

1 thought on “Article – Le Bazar du Caire – Denis Allaire”

  1. Superbe scénette, c’est juste dommage que les images soient si petites ;ont perd beaucoup de détails qui semblent intéressant à voir , mais je me souvient de l’avoir déjà vu au temps où Dennis faisait partie de la gang. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *