Canon anti-aérien Flak 43 – Franck Edet

Maquette Italeri – Échelle 1:35 – Texte et photos Franck Edet

Historique :

Le Flak 43 est apparu dans la deuxième moitié de l’année 1943, il se caractérisait par une utilisation massive de pièces en acier brut, plutôt que celles habituelles en fer moulées, ceci afin d’accélérer la production et d’éviter la rupture des stocks de pièces due aux bombardements incessants des unités de production.
Ses capacités de tir rapide en firent une réelle menace pour les avions à basse et moyenne altitude, il fut produit à quelques centaines d’exemplaires jusqu’à la fin de la guerre et certaines unités furent adaptées sur des véhicules pour les rendre plus facilement mobiles (Panzer IV Mobelwagen entre autres).

Dans la boîte :

Ce kit est un véritable petit bijou en soi, il contient le canon plus la remorque de transport (non présentée ici car utilisée ailleurs …) , dans la boîte vous trouverez environ 120 pièces dont une centaine pour le canon. J’ai d’autre part ajouté un kit de Photo-découpe Eduard (ref 35250) comprenant une soixantaine de pièces de remplacement et améliorant grandement le détaillage principalement au niveau du blindage, du plateau de chargement ainsi que du panier à douilles. Eduard nous fourni également une bouche à feu en deux morceaux … à rouler soi-même !

Le montage :

Le montage dans ce genre de détaillage doit être suivi avec une grande attention afin de bien déterminer les endroits ou de la photo-découpe vient se placer ou même remplacer des pièces, si vous n’êtes pas habitué à travailler ainsi ce kit n’est pas l’idéal pour se lancer car il demande beaucoup de concentration pour être mené à bien. La plus grosse difficulté rencontrée fut le montage des plaques de blindage.

Pour les réaliser j’ai du recourir à la soudure des divers éléments avec du fil d’étain car rien ne parvenait à me donner un résultat satisfaisant et je ne voulais pas risquer de voir les morceaux tomber lors de la peinture.

Les sièges ont été réalisés en feuille d’étain (celle autour du goulot des bouteilles de vin) en utilisant ceux fournis comme forme d’emboutissage (je traiterai cette technique en détails dans un prochain article) le panier à douilles est assez dur à réaliser pour obtenir un bon alignement des montants mais avec de la patience on arrive à un résultat très convaincant, d’autre part le jeu fut de passer un fil de cuivre fin en spirale autour de chaque montant pour recréer le système de retenu des grilles, presbytes s’abstenir !

Une fois le montage fini une couche d’apprêt blanc sera passé sur le kit au complet.

La Peinture :

La peinture d’un canon n’est pas quelque chose de très attrayant pour l’oeil si l’on se contente juste de traiter le kit directement sorti d’usine, par contre le travail de vieillissement peu le rendre spectaculaire !

J’ai donc décidé d’utiliser à outrance (trop ?) les techniques d’éraillage de peintures très en controverse actuellement sur d’autres sites, oui mon kit semble sorti tout droit de la cour d’un ferrailleur, mais il me plait par son côté fatigué et surutilisé. D’un point de vue technique, après la peinture des couleurs de base j’ai réalisé les éraflures avec du « Gun Metal » de Model Masterpassé avec la pointe de mon pinceau le plus fin une fois le montant d’écailles satisfaisant est venue l’étape des jus puis de nouvelles éraillures, en aluminium Humbrol cette fois ci, et enfin les pastels pour délaver le tout.

Une fois ceci fait, ce fut le tour du dry brush aluminium pour faire ressortir les parties vives
des divers arrêtes, attention cependant à ne pas en abuser pour ne pas perdre l’effet des éraillures.

Canon anti-aérien Flak 43 - Photos

 

 

 

1 thought on “Canon anti-aérien Flak 43 – Franck Edet”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *