Canon automoteur Ardelt Waffentragger Pak 43 88mm 2e partie – Franck Edet

Fin du Montage :

La fin du montage est essentiellement un ajout de détails en scratch de la bête d’après les photos du modèle de Kubinka, en l’occurence :

– ajout des marchepieds au niveau des places de l’équipage
– réalisation du support de patins à gauche du pilote
– réalisation des chenilles grâce à un modèle patins à patins de Fruilmedllismo
– ajout de divers parties en photodécoupe absentes du kit

Peinture :

La première étape est bien sûr, avec un kit multimédia, une couche d’apprêt de carrossier gris clair vient ensuite la couche de la teinte de base, ici un jaune sable, à ce sujet bien que la plupart des véhicules tardifs soient souvent en vert sombre comme base, certaines usines avaient encore du stock de dunkelgelb, j’ai donc choisi cette option j’ai utilisé des acryliques Tamiya, pour le jaune du XF 59 (Desert Yellow) pâlit avec du blanc (XF 2 à 10%). les deux autres couleurs utilisées sont du vert sombre Tamiya (XF 13) et du Red Oxyde Primer (XF 9).

Vient ensuite l’étape de micro-peinture afin de simuler un véhicule évoluant en millieu de combat urbain, dans cette situation la peinture est mise à rude épreuve par les nombreux éclats, gravats, poussière etc …

Cette étape est suivie des traditionnels jus puis de traitements aux pastels et le rajout par endroits de divers rayures, écaillages récents de peinture etc … À ce sujet j’essaye autant que possible de varier les effets de rayures en effet tous les coups ne portent pas forcément jusqu’à la mise à nu du métal et celui ci selon l’ancienneté du choc n’est pas forcément très brillant, le mieux est l’observation dans la vraie vie, les engins de chantiers sont pour nous des exemples idéaux à suivre …

Photos Article 2e partie

Suite 3e partie…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *