Canon automoteur FH18/2 auf GWII (Sd.Kfz.124) Wespe – Jean-Pierre Hamel

Lorsque les forces allemandes furent confrontées au terrible hiver russe et la supériorité des chars soviétiques sur le Front de l’Est durant la 2ème G.M. il apparut la nécessité du développement immédiat de nouveaux matériels. En complément à des tanks plus puissants et des armes anti-chars, des canons automoteurs chenillées étaient nécessaires pour soutenir les troupes motorisées. Pour répondre à ce besoin, plusieurs prototypes furent mis au point sur la base de châssis chenillés et canons déjà existants. L’un d’entre aux était une combinaison de l’obusier léger type 18/2 10,5 cm L/28 sur un châssis de Panzer II. Le canon était l’obusier léger de campagne standard mis en oeuvre à ce moment par l’artillerie allemande et le Panzer II avait déjà fait preuve de ses aptitudes en déplacement tout terrain. Pour installer le canon, le moteur dut être déplacé de l’arrière vers le milieu de la caisse. La tourelle mobile était remplacée par une structure simple en forme de caisson. Destiné au support d’infanterie, le compartiment de combat était légèrement blindé sur la face avant et les côtés et il n’était pas recouvert. Le canon avait une élévation de 42 degrés et une traverse de 34 degrés. Un frein de bouche réduisait le recul. Il était servi par une équipage de 5 hommes et emportait 32 munitions de 10,5 cm. Officiellement baptisé (« Wespe » en allemand), il fut produit à partir de février 1943 et bien que prévu originellement pour n’assurer que l’intérim avant l’apparition d’autres engins, il resta en production jusqu’à septembre 1944 avec 676 exemplaires sortis des chaînes.

Texte tiré de la feuille de montage.

Maquette Tamiya – Échelle 1:35 – Peinture acrylique – Application de pastel sur différentes surfaces du blindé.

Canon automoteur FH18/2 auf GWII (Sd.Kfz.124) Wespe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *