Chasseur IAR-81C – Serge Dompierre

Maquette LTD – Échelle 1:48

Texte, photos et maquette de Serge Dompierre

Historique :
Le I A R 80 / 81 est le seul et unique chasseur opérationnel mis en service par la Roumanie pendant la deuxième guerre mondiale. L’ I A R 80/81se présentait sous la forme d’un monoplan monobloc entièrement métallique. Le fuselage avant avait une structure en tubes d’acier soudés et l’arrière comme sur le P-24 était en duralumin et avait quatre longerons. La longueur de l’avion était de 8,90m et la hauteur de 3,60m; la voilure de 16 m carrés de surface entièrement nouvelle de forme mais dont la structure était empruntée à celle du PZL avait une envergure de 10,5m et comprenait deux longerons principaux et 38 nervures en duralumin. Le revêtement était métallique sauf pour les ailerons, le gouvernail et les stabilisateurs étaient entoilés. Les volets entoilés eux aussi étaient à commande hydraulique. Le train d’atterrissage escamotable à voie large de type Messier avait des amortisseurs de type sol  pneumatiques et des freins. La queue s’appuyait sur une béquille fixe dotée d’un amortisseur sol pneumatique. La grande largeur du train (3,5m) facilitait grandement les décollages et atterrissages et les manoeuvres au sol. Le poste de pilotage se situait très à l’arrière et à la stabilité du bord de fuite de l’aile, de ce fait la visibilité au sol était exécrable mais en vol le pilote bénéficiait d’une excellente visibilité. La verrière coulissante genre goutte d’eau sans montants latéraux était très moderne pour l’époque.

Le moteur choisit pour le prototype fut le Gnome- Rhône/I A R K14-111c36 de 970 cv au décollage et 930 cv à 3600m, c’était une version améliorée du moteur français 14K Mistral Major et doté d’une hélice tripale métallique VDM allemande à pas variable. Le prototype fut achevé en décembre 1938, les premiers essais en vol n’eurent lieu qu’en avril 1939 par le capitaine Dimitriu Pufi Popescu. L’avion avait de très bonnes qualités de maniabilité et de bonnes performances, légèrement supérieures à celles du MS 406 français. Au fur et à mesures des essais plusieurs défauts apparurent, manque de puissance à basse altitude, mauvaise visibilité dans la position trois point à l’atterrissage et armement nettement insuffisant, deux mitrailleuses de 7.92mm seulement. Le prototype fut alors modifié, le cockpit reculé de façon que le pare-brise fut légèrement en retrait de la stabilité du bord de fuite de l’aile ainsi la visibilité au sol fut nettement améliorée, l’armement fut porté à quatre mitrailleuses de 7.92mm à 1600 coups au total, le moteur fut remplacé par un I A R 14 K-IV c 32 de 960 cv au décollage et de 1050 cv à 4500m d’altitude avec un compresseur à trois étages. Des volets de capot-moteur à fonctionnement automatique assuraient un meilleur refroidissement, l’hélice était une tripale métallique à pas variable VDM 9-11131 V-1 de trois mètres de diamètre.

Le gouvernement roumain sous la férule du Maréchal Antonescu avait signé en novembre 1940 avec l’Allemagne, l’Italie et le Japon le Pacte tripartite qui le liait à ces nations à tout ce qui concernait les initiatives de l’Axe en matière de politique étrangère.
Le 22 juin 1941 les forces allemandes pénétraient en URSS et la Roumanie s’engagea dans le conflit y compris dans le domaine militaire. Soutenues par l’aviation les 3eme et 4ième armées roumaines au côté de la 11ième armée allemande pénétrèrent en Bessarabie. La chasse roumaine équipée de Heinkel-112 B, de PZL, de P-24 E et de BF 109 E-4 participa à l’offensive qui la mena jusqu’en Ukraine. Le 16 octobre 1941 les Roumains s’emparèrent d’Odessa au prix de violents et durs combats. Mais les soviétiques se reprenaient peu à peu et à la fin de l’année les forces aériennes du Corps expéditionnaire roumain durement décimées furent rapatriées. Les escadres furent réorganisées et reçurent de nouveaux appareils.

Quatre escadrilles de chasse du Corpul 1 Aerian reçurent les nouveaux I A R 80, les escadrilles 11,12, 13 et 14 sous le commandement du Fliegerkorps de la Luftwaffe retournèrent au combat en Ukraine au cours de l’année 1942 et les pilotes de I A R 80 y remportèrent de nombreuses victoires principalement dans la région de Zaporozhye et participèrent à l’offensive d’été allemande de Stalingrad. Avec l’apparition sur le front des Yak 9 et LA 5 les I A R 80 se trouvèrent en état d’infériorité à haute et moyenne altitude et furent relégués à des missions d’appui tactique au côté des I A R 81 A. Lorsque la VIième  Armée allemande capitula à Stalingrad les forces roumaines en Ukraine avaient perdu 18 divisions d’infanterie et la plupart de leurs avions qui furent remplacés par du matériel allemand.

La défense aérienne du territoire roumain s’était entretemps renforcée par la relève au fur et à mesure de leur retrait du front des I A R 80 et 81 et qui furent affectés à la protection des champs de pétrole et de raffineries roumaines de la région de Ploesti qu’un raid américain avait touchés en juin 1942. Le Corpul 3 Aerian fut créé à la suite de ce raid avec un grand nombre d’escadrille de chasse. Ces formations opéraient sur Bloch 152, Dewoitine 520 près de 150 exemplaires et I A R 80 escadrilles 59, 61, 62, 64, 65 et 66 et des I A R 81. À l’ été 1943 tous les IAR 80 et 81 étaient basés en Roumanie.
Le 1er août 1943 177 B-24 Liberator partirent de Bengazi en Libye pour bombarder le complexe pétrolier de Ploesti en Roumanie,les services secrets allemands ayant eu vent de l’affaire, la Luftwaffe et les forces aériennes royales de Roumanie( F.A.R.R ) les attendaient de pied ferme, l’objectif était défendu par un intense barrage de DCA et les chasseurs allemands BF 109 G et les I A R 80/ 81 roumains revendiquèrent 54 B-24 abattus dont une dizaine par les I A R pour seulement deux chasseurs roumains perdus. En janvier 1944 plus de 120 I A R 80/81 seront basés aux environs de Ploesti.
Lors du coup d’état du 23 août 1944 qui déposa le Maréchal Antonescu la Roumanie déclara la guerre le 24 août à son ancien allié l’Allemagne, soit le lendemain du coup d’état. En septembre la Roumanie signa un armistice avec Moscou qui engageait le nouveau gouvernement à fournir des troupes et des unités aériennes contre les forces germano-hongroises. Les I A R 80 et 81 furent encore envoyés au combat et participèrent à la dure bataille de Klausenberg en septembre, puis au dessus de la Hongrie et de la tchécoslovaquie y subissant de lourdes pertes. À la capitulation de l’Allemagne les I A R 80 et 81 ne formaient plus que le Grupul 1 escadrille 63 et 64 et le Grupul 2 escadrille 65 et 66. Les derniers survivants volèrent au côté de BF 109 G jusqu’en 1950 année de leur remplacement par des Yak 9 et LA-7.
Très peu connu du public du au fait peu être de l’éloignement de ses théâtres d’opérations et du manques d’informations il n’en reste pas moins que cet avion fut un chasseur valable facile à entretenir, très robuste et encaissant bien les coups. Le manque de moyens de la Roumanie ne permit pas le développement poussé de cet avion qui aurait pu rivaliser avec les meilleurs chasseurs soviétiques.
La societate Anonima Industria Aeronautica Romania ( I A R ) fondée en 1925 conçu et construisit ce remarquable petit chasseur. Ce fut le résultat des efforts du bureau d’études de I A R dirigé par le professeur Ion Grosu secondé par le professeur Ion Coseveanu et l’ingénieur Gheorghe Zoota et qui dota la Roumanie de son seul avion de combat de fabrication nationale.

Production :
L’ I A R 80 : 50 exemplaires furent construits aux usines Brasov numérotés de 1 à 50 en chiffres blancs sur la dérive. Caractéristique: gouvernail de direction prolongé en diagonale doté d’un flotteur, fuselage légèrement allongé à 8.97m. La vitesse maxi du type 80 était de 500km/h à 4500m et le 5000m était atteint en 5,50minutes,.A 4500m et à 425 km/h le 80 pouvait franchir 730km; le plafond maximal atteint était de 10550m. Armement quatre mitrailleuses de 7,92mm à 1600 coups au total.
L’ I A R 80 A: identique au 80 mais 6 mitrailleuses de 7.92mm à 2400 coups au total; construit en deux tranches de 40 et 25 appareils numérotés de 51à 90 et 106 à 130.
L ‘ I A R 80 B: première tranche de 20 avions numérotés de 181 à 200: blindage du cockpit renforcé ailes allongées à 11m avec le même armement des derniers 80A 4 mitrailleuses de 7,92mm et deux de 13,2mm; la deuxième tranche numérotée 201 à 211 fut équipée de bidons larguables de 100 litres.
L ‘ I A R 81: produit à 29 unités numérotés 212 à 230 et deuxième tranche no 291 à 300, même armement que le 80 B mais avec 25 cartouches de plus par mitrailleuse de 13.2mm soit 175 au lieu de150.
Le 81 A était employé comme chasseur bombardier à missions lointaines équipé de deux réservoirs de 100 litres sous chaque aile et d’une bombe de 225 kg sous le fuselage.
L’ I A R 81 B: 50 unités produites par l’usine Brasov numérotées 241 à 290 . C’ était une nouvelle version du 81 A différent par son armement qui recevait deux canons de 20mm Ikaria sous license Oerlikon de 60 obus chacun et complété par quatre mitrailleuses FN de 7.92 à 400 coups au total.
L’ I A R 81C: numéroté de 301 à 400 fut la dernière version produite le 81C n’offrait aucun changement notable sauf pour l’armement , deux Mauser MG 151 de 20mm remplaçaient les deux Ikaria /Oerlikon; la puissance de feu s’en trouvait améliorée car le MG 151 tirait 175 obus au lieu des 60 coups du Ikaria, par contre les quatre FN de 7,92mm furent limitées à 350 coups au total.
L’ I A R 80 DC pour double commande : Une version biplace en tandem d’après guerre construite pour l’entrainement en très petit nombre.

Le kit :

La maquette est de LTD au 1/48 n’est pas un modèle facile à monter. Le kit est en fait une bonne base pour réaliser une reproduction assez fidèle d’un chasseur qui en ce qui me concerne est très intéressant. C’est une maquette à production limitée fabriquée en République Tchèque pour un distributeur américain, LTD Models. Le plastique est assez épais mais la gravure est assez fine, les dimensions sont correctes, le cockpit est très peu détaillé, la verrière est en vacuforme  et très mince, le moteur est potable et de toute façon pratiquement invisible sous le capot-moteur. Beaucoup de masticage est nécessaire pour cacher les nombreux joints mal ajustés, il faut détailler un peu plus le cockpit et remplacer les roues qui sont une vraie caricature. Les gouvernails de profondeur sont à renforcer par de petites tiges de métal à travers le fuselage arrière et les deux gouvernails en forant de petits trous et en collant ceux-ci à la cyano. Les puits de logements de roues sont aussi à retravailler car on y voit l’intérieur du fuselage et le joint d’aile donc à refermer avec de la carte plastique et du mastique. Ensuite papier sablé et huile de coude et beaucoup de patience.

L’avion représenté est un IAR 81C no 343 de l’Escadrilla 62 Grupul 6 Vanatoare piloté par le Lt av Tache Baciu, son insigne personnel était un petit Bambi peint des deux cotés du capot moteur.
Grupul 6 Vanatoare se traduit par Groupe de Chasse no 6

Le résultat en vaut quand même la peine car c’est un très beau petit chasseur qui a une allure d’avion de course avec son cockpit aussi reculé. Ce n’est pas un chef-d’oeuvre d’ingénierie mais il a au moins le mérite d’exister.
Par contre contrairement à ce que je pensais au début il n’est pas aussi compliqué monter, pas facile mais pas compliqué quand on y met le temps.

Envergure : 11mètres
Longueur : 8.97mètres
Hauteur: 3,535mètres
Poids à vide : 2200kg
Poids à pleine charge: 2900kg
Vitesse maximale à 5000mètres: 485 km/h
temps de montée à 5000mètres: 7 minutes
Plafond opérationnel: 10,000mètres
Autonomie: 730km, avec réservoirs largables 1,330 km
Moteur: I A R 14k IVc32 1000A1 de 1000cv
Armement: 4 mitrailleuses FN de 7,92 mm
2 canons Mauser MG-151 de 20mm

Sources : Fanatique de l’Aviation no 154 de septembre 1982 avec quelques notes et recherches sur internet.

Chasseur IAR-81C - Photos

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *