Dingo Opération Jubilee, Dieppe août 1942 – Patrick Bernier

Dingo Opération Jubilee, Dieppe août 1942
Texte & photos : Patrick Bernier
Échelle : 1/35
Matière : Plastique, photodécoupe
Daimler scout car Tamiya Kit #35018
Photodécoupe Eduard #35143

Historique :

« Jubilee » est le nom de code attribué au raid que les alliés mirent sur pied en 1942. Il visait la ville côtière de Dieppe en Normandie. Constitué en majeure partie de soldats canadiens, on oublie souvent que des Américains, des Anglais et des Français libres y ont également participé.

Le raid du 19 août 1942 fut un échec sanglant. Près de 3 500 pertes humaines du côté allié seulement et dont une majorité canadienne. Plusieurs facteurs ont été soulevés pour expliquer cette défaite, mais la principale demeure sans doute la préparation inadéquate. L’ennemi sur place fut beaucoup plus nombreux que prévu et offrit une féroce résistance.

J’ai longtemps désiré représenter un dio sur le raid de Dieppe.   C’est en parcourant l’excellent ouvrage Dieppe through the lens que j’ai trouvé une photo inspirante et simple. Il s’agit d’un Dingo en bon état et abandonné sur la plage de gallets. Le véhicule est calé jusqu’aux essieux, empêchant ainsi toute fuite. Je me suis donc donné pour défi de la reproduire le plus fidèlement possible.

Le Dingo représenté porte le nom de Hound et était conduit par le L.Cpl. F. Howe et l’opérateur radio était le L.Cpl. A.G. Willis. Le premier a été grièvement brûlé mais pu revenir en Angleterre. Quant au second, il fut fait prisonnier après avoir occupé le même poste sur un autre véhicule.

Le Montage :

Il s’agit ici du très vieux kit Tamiya datant des années 70. À la base, les lignes sont correctes mais le kit est plus proche du jouet que du modèle réduit. De nombreux détails sont à corriger ou tout simplement à refaire. C’est pourquoi la photodécoupe s’impose d’elle-même. Autrement, le moulage est correct et nécessite peu d’ajustement.

La principale lacune du kit est le toit rétractable. Une fois fermé, il vient à l’intérieur du véhicule et non à l’extérieur tel que fourni dans le kit. Le toit est donc trop grand et il faut le refaire au complet en carte plastique. La photodécoupe vient fournir l’indispensable radio (absente du kit) et permet de détailler et ajouter les différentes pièces de commandes du véhicule. Les trappes sont redétaillées en ajoutant leur système de fermeture. Par contre, Eduard n’a pas tenu bon (ou a tout simplement oublier) de fournir ces même systèmes pour les trappes frontales et la grande trappe arrière. Je les ai confectionné à partir de feuilles de plomb. Ces mêmes trappes sont maintenues par un mécanisme de ressort. Ils ont tous été fait avec du fil de cuivre.

Les scouts cars utilisés à Dieppe ont reçu quelques modifications leur permettant de participer à ce type d’opération amphibie. D’abord, on peut facilement noter le prolongement du tuyau d’échappement afin que la bouche soit située au même niveau que le véhicule afin d’éviter que l’eau y pénètre et noye le moteur. J’ai fait la forme avec un fil d’acier et je l’ai recouvert d’une gaine protectrice de fil électrique. La deuxième modification consiste en l’ajout d’un profil d’acier à l’arrière du véhicule. Cet ajout devait tenir lieu de pare-chocs car les chars participant au débarquement allaient pouvoir les pousser directement afin d’éviter l’enlisement.

Pour représenter les galets, j’ai utilisé des petites roches que j’avais gardé suite à de nombreuses séances de tamissage de sable de plage. Ils ont fixé à l’aide de colle à papier peint en poudre.

Afin de démontrer la dureté des combats, le plancher du Dingo fut rempli de douilles réalisées en tige Evergreen.

Peinture :

Le véhicule a été peint selon deux phases. Le premier sous-ensemble consistait à peindre l’intérieur du Dingo. Pour ce faire, j’ai pulvérisé une couche de XF-62 Olive drab. Les divers jus sont entrés en jeu après une période de séchage de 24h.

Le reste du véhicule a également été peint en Olive drab XF-62. À cet effet, il convient de préciser que les véhicules canadiens n’étaient pas conformes au vert britannique et tiraient beaucoup plus sur l’olive drab américain.

Les décalques proviennent de différentes origines. Le 2 et les losanges jaunes sont prélevés sur une ancienne planche pour le Chaffee. Les lettres « HOUND » proviennent de la compagnie Archer. Les insignes d’identification proviennent d’une planche de Bren Carrier Tamiya et du M10 d’Afv Club.

J’ai passé un léger voile de Buff XF-57 sur le bas de la caisse de mon véhicule. J’ai décidé de ne pas trop le salir. Son expérience de combat fut intense, mais courte. Par ailleurs, il est représenté plus sale que l’original. Les diverses éraillures ont été réalisées en noir avec un pinceau fin. J’ai appliqué les traditionnels jus par la suite. Enfin, quelques points à l’huile de différentes teintes (blanc, ochre, jaune, terre de sienne brûlée) ont été descendus avec de la térébenthine sur les différentes surfaces du blindé.

Conclusion :

Le mois d’août dernier commémora le 60ième anniversaire du Raid de Dieppe. C’est un moment historique majeur de notre histoire, car il s’agit là de la plus importante défaite canadienne. De nombreux et jeunes soldats ont été sacrifiés pour une opération qui ne méritait même pas d’avoir lieu.

Pour ceux qui désireraient en savoir plus, je vous réfère au magasine 39/45 du mois de septembre 2002.

Patrick Bernier

Octobre 2002

Association Jubilee, voir le lien

Dingo Opération Jubilee - Photos

 

 

 

2 thoughts on “Dingo Opération Jubilee, Dieppe août 1942 – Patrick Bernier”

  1. Ça c’est un sacré beau petit modèle et diorama je l’ai d`jà vu en « personne » et je peut vous dire qu’il est impressionnant malgré sa petite taille , superbement bien construit et peint comme sur la photo so njumeau en miniature. Bravo Pat belle job. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *