Modelsvit Yak-9T – Article de Jean Foisy

Maquette Modelsvit Yak-9T – A.Mashenkin du 812e IAP MAJ

Bonjour, J’ai mis de côté mon Kfir, pour me consacrer à un nouveau projet. Je reviens appareils de la chasse soviétique (VVS) de la deuxième guerre. Premier sujet; le Yak-9T d’Alexei Mashenkin en septembre 1943. Quelques mots sur Mashenkin. Excellent pilote il est instructeur et rejoint le 812e régiment au début de 1943. Rapidement il commande la 3e escadrille. Abattu et fait prisonnier pendant l’automne 1943 il parvient à s’évader et retourne au 812e en février. Il échappe au bataillon disciplinaire grâce à l’appui du général Savitsky qui commande l’armée aérienne, le 3e IAK, à laquelle le 812 est rattaché. Il termine la guerre avec 14 victoires individuelles et 4 victoires partagées.

Photo 1 – Photo 2

Sources: – http://airaces.narod.ru/all9/mashenkn.htm – Antipov et Utkin, Dragons on bird wings. Aviaeology, 2006

La machine:

C’est un Yak-9T «tôtif», probablement de série 2. Les seules photos que j’ai trouvées sont les deux plus haut. De nombreux profils existent, j’en ai trouvé quatre. Celui-ci de Mikhail Bykov:

Photo 3

Le suivant provient de Dragons on bird wings:

Photo 4

Provient du site «Antologia Yak»: http://airfield.narod.ru/yak/yak-9/yak-9_color4.html

Photo 5

Le dernier provient de la revue «История Авиации» en 2002-2003 http://soviet-aces-1936-53.ru/books/books6/index.htm

Photo 06

Vous remarquerez sans doute qu’il y a des différences importantes tant du point de vue de la décoration que du camouflage. À moins de preuves contraires je vais opter pour la déco et le camouflage du 1er profil, Bykov étant une valeur sûre. comme indiqué précédemment je vais utiliser le nouveau Yak-9DD de Modelsvit. Plus d’infos ici : http://sovietwarplanes.com/board/index.php?topic=2066.0

Comme les décos proposées dans le kit sont assez ordinaires, j’ai décidé de faire un 9T. Assez simple comme conversion car plusieurs pièces inutilisées du kit sont pour un 9T.

À faire

– remplacer la casserole d’hélice (dans le kit) – remplacer le canon de 20 par un 37 (dans le kit)

– remplacer le poste de radio et son antenne (dans le kit)

– effacer les lignes de structures des réservoirs d’essence superflus sur l’intrados

– effacer les bouchons des réservoirs superflus sur l’extrados

Cependant il semblerait qu’il n’y avait pas de vitre blindée protégeant l’arrière du pilote sur les premières séries, mais plutôt une plaque de blindage. Les consoles latérales et leurs manettes du kit sont plutôt «basiques» il y aura un peu de travail là. Mais rien de trop compliqué. Voici quelques photos du cockpit en construction.

Photo 07

Le poste de radio, le plancher, l’appui-tête fabriqué avec du Miliput, le tableau de bord et le siège avec les bretelles en photo-découpe.

Photo 08

Le cockpit avec sa couleur de base. Il s’agit de la couleur A-14 steel-grey de la marque Akan. La sous-couche est l’apprêt noir de Vallejo.

Photo 09-10

Quelques photos de l’intérieur. Il ne reste qu’à faire un petit nettoyage, les photos permettent de voir les pétouilles terminer le brossage à sec et vernir les cadrans du tableau de bord. Si tout va comme prévu, je ferme le fuselage sous peu. J’ai hâte à la peinture :mrgreen:

Photos 11-12-13

Ça avance petit-à-petit. Les ailes et le fuselage sont assemblés. Comme le kit est un «short run» je m’attendais à quelques difficultées. Notez que ce sont peut-être des erreurs de l’opérateur Voici une petite liste pour ceux qui monterons ce kit.

– le tableau de bord est un peu large ce qui empêche la fermeture complète du fuselage. Il faut limer un peu.

– le positionnement des consoles du cockpit est imprécis. la notice n’aide pas tellement.

– j’ai mal positionné l’équipement radio, il est trop vers l’arrière. Je m’en suis rendu compte une fois les coquilles du fuselage assemblées.

( Et maintenant : Pause pour séance d’auto-flagellation )

– la roulette de queue est difficile à positionner adéquatement. J’ai donc mis des pièces de renfort dans chaque coquille où les côtés de la partie interne de la roulette viennent se coller.

– j’ai collé un «écarteur» à l’intérieur du fuselage sous les pipes d’échappement ce qui permet une meilleure adaptation aile-fuselage. Voir les trois dernières photos. – les cloisons à l’intérieur des puits de train sont trop hautes, il faut donc les limer si on veut que les ailes s’assemblent bien.

Photos 14-15-16-17-18-19-20-21-22-23

Avant la mise en croix je dois enlever les joints, et il y en a.   Il me faut terminer l’intérieur des puits de train et faire disparaître les traces des réservoirs d’ailes. Le collimateur doit être confectionné à partir du bidule en plastique fourni dans la boîte. La mise en croix est effectuée et la mise en peinture s’en vient   Pour la verrière, j’ai essayé de la thermoformer mais sans succès. À réessayer pour un prochain modèle ! J’ai donc découpé la verrière existante. Je vais utiliser un restant du Yak-1 d’Accurate pour la partie coulissante. J’ai un peu galéré pour l’appui-tête blindé des premières séries du 9T n’ayant pas trouvé de photos/dessins de cette partie du cockpit avec cet appui-tête. J’aime le résultat mais je suis loin d’être certain de son authenticité. Pour le collimateur, j’ai essayé d’améliorer celui du kit. J’ai remplacé le câblage à l’intérieur des puits de train avec de fins rouleaux de milliput. Je crois que je vais retenir ce truc pour de prochains modèles. Voici quelques photos.

Photos 24-25-26-27

Le bleu AMT-7 et le vert AMT-6 sont posés. Ce sont les couleurs AKAN bien sûr. Je ne fait pas de pré-ombrage comme tel mais je peins plutôt la maquette en noir comme couche de fond. Ça me permet de varier la couleur de base. Ensuite je fais des marbrages avec la même couleur affadie. Le salissage et la patine seront fait à la suite de la pause des décals. Quelques photos.

Photos 28-29-30-31-32-33

Modelsvit Yak-9T - Galerie photos

1 thought on “Modelsvit Yak-9T – Article de Jean Foisy”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *