Nettoyer son aérographe à l’aide des ultrasons

Par Patrick Bernier

Outil quasi-indispensable de tout modéliste, l’aérographe ou airbrush nécessite une attention particulière afin qu’on puisse en tirer le meilleur résultat possible.  Un élément clé vers l’atteinte de cet objectif est le nettoyage. Longtemps, cette étape fastidieuse aura hanté mes soirées de modélisme croyant mon outil tout propre mais alors que la réalité était tout autre. Ainsi, plusieurs mélanges de peinture ont été gaspillés parce que ça sortait tout croche ou pire, ça ne sortait pas du tout.

SRB_05052015_56292-low

Cela est maintenant du passé depuis que je me suis équipé d’un nettoyeur à ultrasons.  Ok, vite comme ça, on a l’air « big » et on dirait qu’on travaille pour la NASA. En réalité, ça se vend sous le vocable beaucoup plus matante de « nettoyeur à bijoux ». Ces petites machines sont spécifiquement élaborées afin de permettre de déloger la crasse qui s’est infiltrée dans les plus petits racoins des bijoux. J’ai trouvé le mien en ligne chez Best-buy (Magnasonic modèle MGUC500)  pour une quarantaine de dollars.

SRB_05052015_56289-low

En fait, il s’agit essentiellement d’une cuve en inox qui est agitée à l’aide d’ultrasons permettant ainsi au liquide nettoyant de se diffuser dans toutes les interstices et d’y déloger la saleté grâce auxdites vibrations. Temps total de l’opération entre 90 et 320 secondes (oui, secondes) pour nettoyer le pire des aéros.

SRB_05052015_56293-low

Aucun nettoyage préalable n’est requis, même si dans mon cas, je le rince toujours un minimum avec du windex après chaque utilisation.  Il est ensuite démonté en entier (vous apprendrez rapidement à le remonter les yeux fermés par la suite!).  Toutes les pièces sont déposées dans le petit panier en plastique.  Est-ce problématique de tout déposer directement dans la cuve ?  Non.  Le panier sert seulement à faciliter la manipulation de nos pièces (on plonge tout en même temps et on les récupère toutes en même temps). Le nettoyant ayant tendance à devenir trouble après un nettoyage, récupérer les pièces les plus petites pourra alors s’avérer un véritable défi.

Une fois les pièces dans la cuve, il faut s’assurer de toutes les recouvrir avec le produit nettoyant (windex dans mon cas).  Dans tous les cas, vous pourrez toujours réutiliser le produit restant jusqu’à ce qu’il soit trop sale ou qu’il perde de son efficacité).  Ensuite, on sélectionne le temps de baignade : en moyenne, 120 secondes sont suffisantes. On appuie sur « on » et le tour est joué. Vous remarquerez que les pièces en ressortiront presque neuves, tant elles seront propres.  Reste à éponger le tout et à le remonter dans le sens du monde (ça, c’est votre bout!).

SRB_05052015_56298-low     SRB_05052015_56297-low   SRB_05052015_56303-low

Seul bémol à ajouter : je ne travaille qu’avec des acryliques Tamiya.  Je ne peux donc pas garantir les résultats pour d’autres mediums.

4 thoughts on “Nettoyer son aérographe à l’aide des ultrasons”

  1. J’ai dernièrement acheté le même modèle et je confirme que la peinture Vallejo et Model Master acrylique se nettoyent tout comme la Tamiya dans le windex. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *