Opel Blitz 3T – Martin Jones

Maquette: 1/35 Italeri ref. 216

Accessoires: Field Tools Shop Italeri ref : 419

Texte et photo: Martin Jones

C’est sûrement mon goût pour la mécanique qui m’a fait pencher pour ce camion et d’en faire ma première maquette dans ce merveilleux monde du modéliste.

Un peu d’histoire:

L’Opel Blitz, 3 ton 4×2 et 4×4, fût le camion le plus répandu au sein de l’armée Allemande. Il fût utilisé sur tous les fronts de la guerre, il servi autant la Werhrmacht, la Kriegsmarine, la Luftwaffe que les unités SS. Utilisé sous une multitude de version, autant comme camion de services, ambulance, véhicule radio, transport de troupes, de commandement ou comme atelier de campagne, ce camion se forgea rapidement une réputation légendaire. Plus de 100 000 Opel Blitz sont produits durant la deuxième guerre mondiale. De construction simple, robuste et peu coûteux, la cadence de construction pouvait atteindre facilement les 150 véhicules par jours.

Le montage:

Ce kit d’Italeri date de plusieurs années déjà, mais il a quand même le mérite d’exister. Le montage se fait sans trop de difficulté mise à part l’assemblage de la cabine. Un bon ajustement des pièces ainsi qu’une bonne dose de mastic sera nécessaire pour lier le tout. Mais ce qui m’intéressait le plus dans ce projet, c’était la confection de la boîte arrière et de l’atelier.

J’ai commencé par reboucher et poncer tous les pastilles des panneaux. Pour fabriquer la cage de la boîte arrière, j’ai utilisé des squares et des tiges de laiton, dont j’ai écrasés les extrémités et ajouté des rivets. Le toit est fait avec des « strips » de plastique. Pour les chaînes et les anneaux, je me suis procuré des petits bracelets que l’on retrouve chez Ardennes, la boutique des ados! Le coffre à outils et l’établie sont fabriqués avec du plastique Evergreen et les poignées avec de la feuille de cuivre coupée en fines lamelles. Le tout est collé avec de la cyano. Celle qui colle les doigts ensemble, surtout lorsqu’on l’utilise pour la première fois! La bâche est réalisée à l’aide de papier mouchoir imbibé d’un mélange de colle à bois et d’eau appliquée au pinceau. Inutile de dire combien de kleenex j’ai utilisé pour en venir à bout.

Peinture:

J’ai commencé par appliquer une couche d’apprêt afin d’uniformiser les différents matériaux. Ensuite, j’ai effectué un pré ombrage avec du noir mat juste dans les creux des ailes et les contours des portières. Je n’étais pas certain du résultat mais je voulais quand même essayer cette technique. Le camion, quant à lui, sera peint avec du gris Tamiya XF-63. Par la suite, le gris sera éclairci avec du blanc et passé sur les surfaces comme le toit de cabine, le capot, le centre des portières et les ailes afin de donner un premier effet de vieillissement. Après la pose des décalques et la fameuse couche de Futur, différents jus seront appliqués successivement avec de l’essence de briquet et de la peinture à l’huile pour artiste ( et ça na rien à voir avec moi!). Ensuite un léger dry brush sera fait en alu sur les arêtes du véhicule. J’ai essayé de donner un peu d’effet et de l’âge en utilisant plusieurs poudres de pastels aux couleurs terre et en faisant quelques éraflures avec du noir mat.

Pour l’atelier et les panneaux de bois, j’ai appliqué une couche de couleur bois naturel Humbrol #110 que j’ai laissé sécher pendant au moins deux jours. Par la suite, j’ai appliqué de la peinture pour artiste Raw Umber sur un Q-type, et j’ai étiré la peinture sur le bois pour ensuite enlever l’excédent de peinture pour ne laisser qu’une petite quantité. Différents drybrush sont fait à partir de la couleur de base allant jusqu’au blanc presque pur. Les accessoires sont peints en noir mat et brossés avec de aluminium ou avec de la poudre de graphite.

En conclusion:

Ce Opel Blitz aura une bien meilleure allure lorsqu’il prendra sa place dans un diorama accompagné de quelques mécanos. Je me suis bien amusé avec ce kit même si cela m’a pris un temps fou pour en venir à bout. C’est vraiment lorsqu’on commence dans ce hobby que l’on peut se rendre compte de tout le travail qui nous attend. Au début, je croyais bien que je pouvais monter une bonne douzaine de kits par année mais après réflexion, je me contenterai plutôt de deux ou trois!!! Merci aux boys de la SMHQ qui m’ont permis de découvrir ce merveilleux passe-temps!

[gallery_bank type= »images » format= »masonry » title= »true » desc= »false » responsive= »true » display= »all » sort_by= »random » animation_effect= »bounce » album_title= »true » album_id= »891″]

2 thoughts on “Opel Blitz 3T – Martin Jones”

  1. J’aime bien ce genre de camion de la WW2, beau travail effectué sur cette maquette.
    Un de mes prochains projets au cours de l’été, bravo Martin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *