Pilote japonais – Mario Julien

Article de Mario Julien  

Pilote japonais seconde guerre mondiale sur G4M1 Betty

Fabricant : Ultracast – Échelle : 1/32

Je voulais présenter cette figurine d’une façon un peu originale en la mettant en contexte près d’un avion. Comme la saynète ne devait pas être trop grosse pour ne pas perdre le sujet principal qu’est la figurine, j’ai donc opté pour la situer près d’un bout de carlingue d’avion japonais il va s’en dire.

N’ayant pas de maquette de ce type au 1/32 sous la main, j’ai donc décidé de tenter de reproduire ceci en scratch. J’ai opté pour un G4M1 « Betty » cet avion japonais ayant l’air d’un gros tuyau de poêle volant. Ayant ce kit d’avion au 1/72, je me suis atteler à reproduire les côtes nécessaires à sa réalisation au 1/32.

Pour reproduire ce bout d’avion, j’ai d’abord coller 2 feuilles de styromousse (le rose se travaille mieux selon moi) afin d’obtenir le volume nécessaire et j’ai ensuite sculpté la forme voulue en dégrossissant d’abord avec un couteau et par la suite finalisé la mise en forme au papier sablé no 320.

Par la suite, j’ai recouvert le tout de carte plastique. Comme cette finition ne représentais pas bien les tôles recouvrant cet appareil, j’ai recouvert la carte plastique d’une mince feuille d’aluminium sur laquelle j’ai gravé les plaques de tôle.

Voulant placer la carlingue comme si elle était en suspension dans les airs, j’ai fixé celle-ci grâce à des tiges métalliques cachées à l’arrière.

Concernant la peinture, j’ai l’habitude de travailler à l’acrylique, mais pour réaliser la grosse boulette rouge du soleil levant, j’ai dû me rabattre sur la peinture à l’huile, son pouvoir couvrant étant bien supérieur.

Pour le tarmac, j’ai simplement utilisé du papier sablé que j’ai peinturé dans une teinte de gris. Les lignes des joints de ciment ont été réalisées au crayon de plomb et j’ai sali un peu la surface avec des pigments.

Ah oui, c’est vrai il faudrait bien que je parle de la figurine!

Celle-ci vient avec un joli sabre de samouraï, mais voulant distinguer ma figurine, j’ai troqué le sabre pour un manuel de vol que je lui ai mis en main. Celui-ci a été réalisé avec de la feuille de cuivre et du papier de soie. C’est une figurine avec une bien belle sculpture, le seul point négatif selon moi c’est les yeux qui devraient être un peu plus en forme de noisette, malgré que ce n’était pas tous les Japonais qui avaient de tels yeux.

La figurine est peinte aux acryliques pour artisanat du genre vendu au Dollarama ou au Wallmart. Seul le visage a bénéficié d’un peu d’huiles pour artiste.

Voilà donc l’histoire de mon pilote japonais.

Pilote japonais - Photos

1 thought on “Pilote japonais – Mario Julien”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *