Spitfire MK Vb du Wing Commander Lloyd Chadburn – Serge Dompierre

Maquette Tamiya  – Échelle 1:48
Texte, photos et maquette de Serge Dompierre

Spitfire MK-5- Photos

La maquette :
Cette maquette du Spitfire Mk Vb se monte avec une facilité déconcertante, pas trop de pièces superflues, un cockpit raisonnablement détaillé, des bretelles et ceintures de sécurité Lion Roar ont été ajoutées et c’est tout pour l’habitacle. Le raccord ailes fuselage est parfait aucun besoin de masticage, même chose en ce qui concerne l’empennage ; le train d’atterrissage est correct sans plus, il y a deux choix de roues, j’ai utilisé la version pleine au lieu de celle ajourée ; de même j’ai négligé la casserole d’hélice et les hélices Rotol à bout pointues du kit au profit d’une casserole arrondie et des hélices De Havilland à pas fixe et à bouts arrondis de Hasegawa .

Le cockpit fut peint Aircraft Grey Green no HD1 ainsi que les logements de roues et l’intérieur des panneaux de train d’atterrissage.
Le dessous est peint Light Aircraft Grey no HX 5, le dessus Dark Green HB 1 et Ocean Grey HB 3 tous de l’ancienne série Authentic Colors de Humbrol.
Les décalques proviennent de la feuille IPMS: Canadian aces 1/48 ,172 et représente le Spitfire MK Vb du Wing Commander Lloyd Chadburn commandant le Wing 127 de la RCAF. L’avion portait sur le coté gauche du fuselage sous le pare-brise le nom de la ville d’Oshawa en Ontario où avait grandit Chadburn. Le code d’identification LV-C était les initiales de Lloyd Chadburn, en effet dans la RAF et la RCAF les Squadron Leaders et les Wing Commanders avait le privilège de porter leurs initiales en guise de code I D. Juste sous le nez de l’avion un disque noir avec les lettres LVC en blanc y était peint de même qu’un tout petit fanion bleu lignée de rouge de Wing Commander sur le coté gauche du fuselage.
Un merci tout spécial à Alain Sauvé qui m’a gracieusement fourni les décalques pour décorer mon Spitfire.

Lloyd Vernon Chadburn
Né à Montréal le 21 août 1919, Lloyd Vernon Chadburn déménage tout jeune enfant avec ses parents à Ottawa et plus tard à Oshawa où il grandit ,à la fin de son adolescence il travaille comme commis à la Banque de Toronto et comme vendeur à la Red Rose Tea company.
En 1939, il cherche à s’enrôler deux fois à la RCAF et est refusé à chaque fois, la petite force aérienne n’est pas prête pour un enrôlement massif.
Quand la guerre se déclare en septembre il fait une demande d’enrôlement pour la Marine Royale du Canada et la Royal Air Force britannique et est de nouveau refusé. En 1940 il est finalement enrôlé par la RCAF comme mitrailleur et quelque temps plus tard est accepté comme aspirant pilote. Il obtient ses ailes de pilote à la Number 2 Flight Training School à Ottawa le 9 octobre 1940 comme officier pilote.

Il pilota des Westland Lysanders à la 112e escadrille de coopération armée de terre, qui fut plus tard redésignée No 2 Fighter squadron et ré- équipé en Hurricanes MK I.
Ce squadron devint en mars 1941 le 402e RCAF fighter squadron. Chadburn effectua sa première mission au sein du 402e en mars 1941, le 15 avril de la même année il effectua sa première mission offensive au dessus de la France à Boulogne. En juin il est transféré au squadron 412 équipé de Spitfires MK II et MK V ; en septembre il est nommé Flight Commander au squadron 19 de la RAF et vole sur Spitfire MK Vb, durant cette période il effectue une des très rares attaques sur un E-boat près des côtes hollandaises et endommage gravement le navire.

En février 1942 il est de nouveau transféré au tout nouveau squadron 416 de la RCAF basé à Peterhead en Écosse en tant que Flight Lieutenant.
Il fut le premier à avoir gradué du British Commonwealth Air Training Plan pour diriger un Fighter Command Squadron, il prend alors le commandement du squadron 416 et devint le plus jeune Squadron Leader de la RCAF à l’âge de 22ans.
Le 19 juillet 1942 le squadron 416 dont Chadburn est le leader, prend part à des missions de couverture au dessus de Dieppe , il s’y distingue par sa ténacité en repoussant les appareils de la Luftwaffe, si bien que le squadron 416 devint le plus performant ce jour là. Chadburn s’y mérita la Distinguished Flying Cross pour son leadership et son acharnement à combattre l’ennemi.

En janvier 1943 le palmarès de Chadburn était de 12 avions allemands descendus et un E-Boat sévèrement endommagé, après une courte période de repos au Canada, Chadburn est envoyé aux squadrons 402 et 403 . Nommé Wing Commander en juin il commande le wing de Digby basé dans le Lincolnshire qui comprend les squadrons canadiens 402e qui vole sur Spitfire MK IX, le 416e sur Spitfire MK Vb et le 118e de la RAF aussi sur Spitfire MK Vb ; les missions de ce wing consistaient en missions d’escorte de bombardiers américains B-26 Marauders. Ces missions appelées Ramrods étaient menées au dessus de la France et de la Belgique contre des installations portuaires et des aérodromes ennemis; en 60 misions d’escortes le wing de Chadburn ne perdit qu’un seul bombardier, ce qui valut à Chadburn le surnom de l’Ange. Durant cette période les pilotes de Chadburn abattirent 44 avions allemands sans perdre un seul de leurs chasseurs, pour cette performance il reçut la Distinguished Service Order.

Sous le commandement de Chadburn le wing de Digby fut le plus performant de tout le Fighter command de la RAF , quand il laissa le wing en décembre il reçut une barrette à sa DSO, il était alors le pilote le plus décoré de la RCAF.
Après une courte tournée au Canada pour le promotion de bons de la Victoire, il retourne en Angleterre et est nommé Wing Commander du wing canadien 127 qui comprenait les squadrons 403, 416 et 421. Ce wing faisait parti du 83e groupe de la 2e Tactical Air Force.
Le 13 juin 1944 effectuant une patrouille avec le wing 127 au grand complet entre les lignes de front et la mer près de Caen, Chadburn entra en collision avec un autre Spitfire et fut tué sur le coup; il n’avait que 24 ans. Les pilotes canadiens, britanniques et les membres d’équipage de bombardiers américains pleurèrent sa perte à l’annonce de sa mort; c’était un pilote et un chef très apprécié de ses hommes et de ses supérieurs.

Le palmarès du Wing Commander Lloyd Vernon Chadburn se résume à 14 avions ennemis descendus, deux E-Boats détruits, deux autres endommagés ,un destroyer allemand endommagé et plusieurs avions et véhicules détruits ou endommagés au sol.
Il fut décoré de la DFC, la DSO plus barrette, la Croix de Guerre française avec palme et fut fait Chevalier de la Légion d’Honneur de France. Trois autres officiers de la RCAF obtinrent la Légion d’Honneur, Lloyd Vernon Chadburn fut le seul à se mériter la Croix de Guerre avec Palme.

Il fut décoré de la DFC, la DSO plus barrette, la Croix de Guerre française avec palme et fut fait Chevalier de la Légion d’Honneur de France. Trois autres officiers de la RCAF obtinrent la Légion d’Honneur, Lloyd Vernon Chadburn fut le seul à se mériter la Croix de Guerre avec Palme.

Source: Canadian air aces and heroes WW I ,WW II and Korea. http://www.constable.ca/ Traduction libre : Serge Dompierre, novembre 2005
Serge Dompierre
Janvier 2006

1 thought on “Spitfire MK Vb du Wing Commander Lloyd Chadburn – Serge Dompierre”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *