Char Centurion – Serge Dompierre

Maquette Tamiya – Échelle 1:35

Texte et photos Serge Dompierre

BREF HISTORIQUE

À la fin de la 2ieme guerre mondiale, le principal char de bataille utilisé par la Canada était le vénérable char Sherman M4A2(76mm)W HVSS semblable au M4A3E8 américain, à la différence du char américain le char canadien était équipé d’un moteur diésel General Motors 6046 double de 12 cylindres. À cette époque le Canada cherchait à moderniser sa force blindée et le premier choix des Canadiens pour le nouveau char de bataille fut le M-48 américain pour équiper trois divisions et comme substitut le M-47 mais des problèmes de production empêchèrent la livraison des chars pour la période promise de 1951-52 de sorte que la commande fut annulée; le Canada porta alors son attention sur le Centurion britannique qui avait établit une très bonne réputation durant le conflit en Corée, au point même que les Américains considérait la possibilité de passer une commande aux Anglais. Les besoins immédiats canadiens étaient de 280 Centurions, 20 pour la 27ieme brigade,140 pour les deux régiments blindés réguliers et pour l’École de blindés du Canada et 120 pour un stock de guerre. Le Cabinet autorisa l’achat initial de 247 chars et augmenta plus tard la commande à 347 chars au total. Le lieutenant-général Guy Simmonds demanda au Cabinet 850 Centurions, 609 pour équiper deux divisions d’infanterie blindées, une brigade blindée indépendante, une division blindée de réserve et 241 à titre de stock de guerre; sa requête fut refusée; le nombre réel de chars Centurion fut 247 au coût de 126,344$ dollars l’unité.

L’escadron C du Royal Canadian Dragoons fut la première unité à recevoir le nouveau char, 21 Centurion MK 3 avec canon de 20 livres (83,4mm) lui furent livrés en Janvier 1952. L ‘entraînement eut lieu en Angleterre et débuta en Février 1952.

Montage

La maquette de Tamiya du Centurion au 1/35 date de plusieurs années début ou milieu des années soixantes-dix je crois. La maquette que je vous présente était à l’origine presqu’un jouet elle était dotée d’un moteur électrique et d’un  » remote control  » pour la faire fonctionnée, mais elle avait une bonne base et assez de détails pour en faire un modèle respectable. Précisons que le modèle était un Centurion MK3 et que je l’ai convertit pour en faire un MK5 et ce n’est pas compliqué du tout; la première chose à faire est d’enlever l’écoutille de secours en arrière de la tourelle et fermer cet espace vide avec de la carte plastique et du putty et sabler le tout, ajouter une roulette de retours de chenille de chaque coté le MK5 en a 5 au lieu de 4, installer un nouveau périscope de visée pour le tireur et ajouté un extracteur de fumée sur le canon de 20 livres, et refaire la gravure des caissons à outils; enlever toutes les poignées moulées sur tout le char et en refaire de nouvelles avec un mince fil de cuivre, la maquette a ensuite été peinte avec un mélange de vert olive et mottle green, de noir mat et de vert olive Royal Flying Corps et de green drab, une fois sèche un jus de raw umber et de noir mat fut appliqué à l’ensemble du modèle.

Les photos ont été prisent à l’extérieur durant une journée nuageuse pour contrer l’effet trop éclatant du soleil, j’ai utilisé une caméra numérique de marque Olympus Stylus 300 de 3.2 méga-pixels en mode automatique à une distance variant de 20cm à 60cm et en mode macro sans flash.

Véhicule Centurion

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *