Véhicule semi-chenillé Demag D7 – Serge Dompierre

Maquette Italeri No : 371- Échelle 1:35
Niveau de difficulté  : Intermédiaire
Montage et peinture Serge Dompierre

BREF HISTORIQUE
Ce petit véhicule semi-chenillé n’a pas besoin de grandes présentations, c’est en effet un des véhicules militaires allemands parmi les plus utilisés durant la 2ième guerre mondiale.
On le voyait partout où les armées allemandes ont combattues. Construit en plusieurs milliers d’exemplaires, il fut utilisé comme tracteur d’artillerie légère, comme cargo ou armé de canons de petits calibres, anti-char ou anti-aérien, il fut en service durant toute la guerre, de la Pologne en 1939 jusque dans les ruines de Berlin en 1945.

Examinons maintenant la maquette d’Italeri; moulée en plastique injecté de couleur caramel, elle comprend 259 pièces et 2 pièces transparentes pour le pare-brise, une minuscule feuille de décalques pour les plaques d’immatriculation Whermacht ou Luftwaffe est aussi incluse; le livret de montage comprend 16 étapes bien expliquées, la traduction française par contre est horrible comme d`habitude.

Le moulage des pièces est bien fait, le modèle semble fidèle au vrai véhicule, un petit treillis de nylon noir est fourni pour représenté le grillage des cotés rabattables du plateau arrière; les chenilles sont en parti fournies en pièces individuelles et en parti semi-assemblées, c’est astucieux car ça facilite le montage et ça permet de les positionnées au repos sur le train de roulement lorsque le véhicule n’est pas en mouvement.
Le canon AA de 20mm est assez réaliste et ne présente pas de difficulté à monter, bref un beau petit modèle sans prétention, facile à réaliser dont un modéliste aguerri pourrait sûrement améliorer le niveau de détail et en faire un petit bijou.

Le modèle monté ici est la version SDKFZ 10/5 du Demag D7, il est équipé d’un canon anti-aérien de 20mm Flak 38 monté et boulonné sur le plateau arrière du véhicule. Les cotés du plateau sont rabattables de façon à faciliter les déplacements des servants de l’arme, des caissons de munitions sont accrochés tout autour afin d’approvisionner rapidement le chargeur.
Le modèle est peint dans les teintes de camouflages en vigueur sur le front de l’est en 1943 soit jaune sable couleur de base et rouge brun et vert foncé, appliqué la plupart du temps par les équipages selon un schéma très libéral. J’ai choisi de ne pas monter les étuis à fusils sur les ailes du véhicule il n’y en avait pas sur tout les Demags, personnellement je les trouves très laids ça alourdit la silhouette du véhicule.

Voilà en somme un petit modèle pas compliqué et facile à monter. J’ai eu bien du plaisir à le faire.

Serge Dompierre
Février 2004

Demag D7 - Photos

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *